Visionnez la démo

Technologies de traduction : le guide définitif (2020)

Michael Bosson

Auteur : Michael Bosson
Creative Content Manager, LanguageWire
LinkedIn

Le guide définitif sur les technologies de traduction

Le recours aux dernières technologies de traduction peut contribuer à réduire les coûts, à raccourcir les délais de mise sur le marché et à améliorer la qualité linguistique. Cet article dresse un panorama des technologies de traduction.

Partout dans le monde, les équipes en charge du marketing, du commerce électronique et des produits subissent des pressions les poussant à créer davantage de contenu dans un plus grand nombre de langues.

La numérisation rapide des entreprises a entraîné une augmentation de la production de contenus et la nécessité de parler davantage de langues, le tout en limitant les coûts et les pressions exercées sur les ressources.

Fort heureusement, les améliorations apportées aux technologies de traduction ont simplifié les flux de contenus multilingues et facilité la création de contenus dans un plus grand nombre de langues.

Alors, quelles sont les technologies sur lesquelles vous pouvez compter aujourd’hui pour simplifier les tâches autrefois complexes ?

Ce guide dresse un panorama des technologies de traduction qui s’adresse aussi bien aux personnes novices qu’aux professionnels aguerris. Vous y découvrirez des moyens vous permettant de publier du contenu dans plus de langues et de toucher un public plus large.

Commençons sans plus tarder !

Plateformes de traduction

À l’instar d’autres plateformes comme Airbnb ou Uber, les plateformes de traduction sont des outils qui relient les personnes entre elles. Une plateforme de traduction, que l’on appelle aussi plateforme linguistique ou de contenu, met les entreprises en liaison avec des traducteurs, des réviseurs, des éditeurs de texte, des rédacteurs et d’autres experts en langues. 

Pour le client, elle offre un outil intuitif et facile à utiliser pour lancer un projet ou garder une vue d’ensemble sur ce qui se passe. Pour l’expert en langues, elle fournit des outils qui facilitent la traduction et la communication avec le client.

Plateforme de contenu LanguageWire

LanguageWire est un exemple de plateforme donnant accès à des services de traduction et à d’autres services linguistiques liés.

Principales qualités d’une bonne plateforme de traduction :

  • Allège les tâches de gestion de projet – Les tâches telles que l’attribution des traducteurs à un projet et la facturation sont automatisées, libérant ainsi du temps et raccourcissant les délais de publication pour les marques.
  • Transparence – Une bonne plateforme n’est pas opaque. Vous devez pouvoir visualiser l’état d’avancement des projets et accéder rapidement aux informations comme les budgets alloués et la composition de votre équipe d’experts en langues.

Le temps où l’on envoyait du contenu par e-mail à une agence de traduction n’est plus qu’un lointain souvenir. Aujourd’hui, les plateformes de traduction modernes offrent aux utilisateurs une expérience intuitive, intégrant de façon transparente les systèmes et les processus. 

Outils de traduction assistée par ordinateur

Les outils de traduction assistée par ordinateur (TAO) comptent parmi les éléments essentiels aidant les traducteurs à répondre à la demande et à améliorer l’efficacité de la traduction. MemoQ et SDL Trados sont les exemples les plus connus, mais de nombreux autres prestataires de services linguistiques ont développé leurs propres solutions de TAO.

Voici quelques exemples de tâches exécutées par un outil de TAO :

  • Extraction du texte source (extraction du texte des documents source dans plusieurs formats)
  • Segmentation du texte (division et présentation du texte en vue de son utilisation par les experts en langues)
  • Analyse des mots (vérification si le texte source a déjà été traduit de sorte que les éventuelles traductions précédentes puissent être réutilisées)
  • Propagation automatique (application instantanée des traductions au document entier si des répétitions sont décelées)
  • Traduction automatique (production automatique de traductions qui sont post-éditées ou approuvées par un traducteur)
  • Génération du fichier cible (rétablissement du texte traduit ou révisé dans le format source)
Smart Editor de LanguageWire

Smart Editor est l’outil de TAO de LanguageWire pour la traduction et la validation de contenus.

La quantité et la qualité des correspondances dans la mémoire de traduction ont une incidence sur le coût et le délai de livraison d’un projet. Plus le nombre de correspondances est élevé, moins la charge de travail du traducteur est importante, offrant ainsi un gain de temps dont bénéficient les entreprises sous la forme d’une remise. À mesure que le nombre de traductions réalisées augmente, la base de données s’agrandit et les économies potentielles grossissent.

Vous avez peut-être des contenus déjà traduits que vous aimeriez ajouter à une mémoire de traduction. Ou peut-être avez-vous tout simplement besoin de supprimer certaines traductions obsolètes. Le processus consistant à mettre à jour et à entretenir une mémoire de traduction s’appelle la gestion de mémoire de traduction. Il constitue un service standard dans l’industrie de la traduction.

Mémoires de traduction

Une mémoire de traduction (MT) est une base de données de paires de phrases qui stocke automatiquement les phrases traduites en combinaison avec le texte source pendant le processus de traduction. Une MT accélère la traduction, permet d’économiser de l’argent et aide les marques à maintenir une cohérence dans leur contenu. Il est courant pour les marques d’avoir plusieurs mémoires de traduction pour les sous-marques, les départements ou les domaines. 

Lors de la traduction d’une nouvelle phrase source, les outils de TAO peuvent proposer des suggestions de traduction pour la phrase à partir de la base de données de la MT. Le traducteur verra également des informations sur la qualité de la correspondance de la traduction. Par exemple, les correspondances totales (100 %) signifient que le texte source a déjà été traduit et la traduction est proposée aux traducteurs. Les correspondances partielles (75-99 %), quant à elles, signifient que la traduction stockée ne correspond pas exactement au texte source et nécessitera probablement une révision.

Smart Editor : correspondances partielles vs correspondances contextuelles

Vous pouvez utiliser les correspondances de la mémoire de traduction apparaissant dans les « Suggestions ». 
Les termes approuvés sont surlignés afin de veiller à ce qu’ils soient utilisés. 

La quantité et la qualité des correspondances dans la mémoire de traduction ont une incidence sur le coût et le délai de livraison d’un projet. Plus le nombre de correspondances est élevé, moins la charge de travail du traducteur est importante, offrant ainsi un gain de temps dont bénéficient les entreprises sous la forme d’une remise. À mesure que le nombre de traductions réalisées augmente, la base de données s’agrandit et les économies potentielles grossissent. 

Vous avez peut-être des contenus déjà traduits que vous aimeriez ajouter à une mémoire de traduction. Ou peut-être avez-vous tout simplement besoin de supprimer certaines traductions obsolètes. Le processus consistant à mettre à jour et à entretenir une mémoire de traduction s’appelle la gestion de mémoire de traduction. Il constitue un service standard dans l’industrie de la traduction.

Base de données terminologique

Une base de données terminologique (base terminologique) est un recueil de termes prédéfinis relatifs à une marque particulière. Ces bases simplifient la vie des traducteurs et des réviseurs. Lorsqu’ils traduisent une nouvelle phrase, les traducteurs obtiennent des suggestions de traduction automatiques pour des termes individuels qui s’affichent dans la phrase à partir de la base terminologique. 

Une base terminologique peut par exemple indiquer si une marque écrit le mot « internet » avec ou sans majuscule. Ces propositions automatiques aident les marques à rester cohérentes et à réduire les délais de livraison.

Exemple de base terminologique

Une base terminologique offre une vue d’ensemble de la terminologie de votre marque.

Les bases terminologiques fournissent le plus souvent des informations complémentaires sur les termes, tels que leur statut d’approbation et d’utilisation, la date de leur création et la date de leur dernière modification. En règle générale, les suggestions de la base terminologique doivent être utilisées. Aussi, même si une correspondance de la mémoire de traduction contient un terme différent, la base terminologique prévaut sur la mémoire de traduction.

Traduction automatique

La traduction automatique a beaucoup progressé ces dernières années

Les années 1990 ont été marquées par le développement de diverses techniques statistiques appliquées à la traduction automatique. Jusqu’en 2016, la science derrière la traduction automatique a fait l’objet d’avancées majeures, donnant lieu à l’avènement de la traduction automatique neuronale (NMT).

La traduction automatique neuronale (NMT) s’impose aujourd’hui comme la technologie de traduction automatique de premier choix. Sa popularité tient au fait qu’elle s’appuie sur un moteur qui apprend au fil du temps et gagne en exactitude à mesure qu’il apprend. Comparée à d’autres technologies de traduction automatique disponibles sur le marché, la NMT produit des traductions plus précises.

Le réseau utilisé pour la traduction automatique se compose de plus de cent millions de neurones virtuels, tous inspirés par le cerveau humain. Plus le moteur est entraîné, plus la qualité de ses traductions est meilleure. Le moteur peut également être entraîné avec des données spécifiques au client à partir d’une base de données terminologique ou d’une mémoire de traduction.

Livre blanc gratuit : Optimisez vos flux de travail de contenu avec la traduction automatique.

Vous avez du mal à créer davantage de contenu, dans un plus grand nombre de langues, en moins de temps et à moindre coût ? Dans ce guide pratique, vous découvrirez comment simplifier vos flux de travail de contenu à l’aide de la traduction automatique neuronale.

La traduction automatique est un domaine de recherche et développement en constante évolution. Les data scientists et les ingénieurs de LanguageWire utilisent des technologies de NMT basées sur des solutions open source, analysant en continu le développement rapide du système et évaluant par recoupements la qualité des traductions produites.

Alors que le secteur de la traduction évolue et que l’adoption des nouvelles technologies se généralise dans les entreprises, les solutions de NMT personnalisées sont de plus en plus utilisées pour optimiser les flux de contenu.

Connecteurs

Dans l’industrie de la traduction, les connecteurs offrent un moyen d’intégrer les plateformes numériques comme les systèmes CMS, PIM ou DAM  à une plateforme de traduction. En intégrant les plateformes à l’aide d’un connecteur, les utilisateurs peuvent envoyer et importer des traductions directement à partir du système utilisé. 

Les avantages de l’intégration des systèmes sont bien connus des professionnels. En matière de traduction, les principaux avantages se déclinent comme suit :

  • Raccourcissement des délais de mise sur le marché
  • Élimination des erreurs de copier-coller
  • Libération des ressources et réduction des coûts grâce à l’automatisation des processus autrefois manuels
  • Centralisation de la traduction dans les référentiels de contenu, ce qui permet de garder plus facilement une vue d’ensemble
  • Transfert sécurisé des données grâce au chiffrement par le protocole HTTPS, par rapport aux autres méthodes de partage des fichiers non sécurisées, comme les e-mails

Plus d’informations à suivre

Les technologies de traduction constituent un domaine de recherche et développement en constante évolution. Nous avons conscience que les prestataires de services linguistiques qui n’adaptent pas leur modèle économique à l’ère du numérique sont condamnés à disparaître.

Chez LanguageWire, nous investissons beaucoup de temps et d’énergie au développement de nouvelles solutions et à l’amélioration de solutions existantes. La demande en contenus multilingues est quasiment illimitée, et le seul moyen de répondre à une partie de cette demande consiste à évoluer et à fournir de nouveaux outils permettant de simplifier considérablement le processus de traduction.

Comment pouvons-nous vous aider ?

La création de vos contenus commence ici : partagez-nous vos projets et laissez-nous trouver la meilleure solution adaptée à vos besoins.